• VitalBienEtre

2 MINUTES POUR ALLERGIES, INTOLÉRANCES,SENSIBILITÉ

Allergies, intolérances, sensibilité …quelles différences



L’allergie et dans notre cas l'allergie au blé est une réponse du système immunitaire face à un élément normalement inoffensif provenant de l’alimentation, de l’environnement. L’organisme produit des anticorps de type IgE. La réaction est immédiate. L’allergie se fait en deux temps, une phase de sensibilisation précède la réaction.


L’intolérance au gluten ou maladie cœliaque, est une réaction immunologique anormale vis à vis du gluten. Celle-ci entraîne une altération de la membrane intestinale avec pour conséquence une atrophie des villosités de l'intestin grêle. La paroi est endommagée, les entérocytes sont détruites. Ce sont les cellules des intestins et du colon qui participent à l'absorption des nutriments et à la sécrétion des enzymes digestives.

Cela provoque des symptômes nombreux et variés :

  • douleurs abdominales,

  • diarrhées,

  • ballonnements,

  • fatigue,

  • anémie,

  • arrêt de la croissance chez l’enfant

  • mais aussi parfois troubles neurologiques et articulaires.

  • Elle entraîne une mauvaise assimilation du calcium, fer et vitamine B, des nutriments et donc de possibles carences.

  • La maladie favorise les autres maladies auto-immunes (psoriasis,diabète type 1,thyroïdite de Hashimoto..).

Le diagnostic de la maladie est possible grâce à un examen sanguin pour rechercher les anticorps spécifiques (les IgA anti-tranglutaminase) et anticorps IgE pour l’allergie. Une biopsie duodénale permet d’observer l’état des villosités de la paroi intestinale.

La maladie cœliaque concerne 1 % de la population mondiale, surtout aux États-Unis et en Europe. Elle est plurifactorielle.

Il y a une prédisposition héréditaire à cette maladie, cependant l’environnement est tout aussi important. Les métaux lourds inhibent les enzymes et modifient l' action des neurotransmetteurs.

On fait quoi alors ?

La seule issue est la suppression du gluten dans l’alimentation car l’intolérance au gluten est permanente. Le régime est strict, la vigilance devient une habitude car le gluten se cache partout dans les produits industriels, notamment les produits transformés sous forme d’amidon, malt, protéines végétales hydrolysées, agents anti agglomérants, épaississants. Avec son naturopathe, on trouve des alternatives aux pain, pâtes, céréales de petit déjeuner, boulgour, semoule , farine, flocons, bière, plats préparés, biscuits, certaines sauces tomates, yaourts, les cubes de bouillon… Des suggestions de menus personnalisés sont élaborées ensemble. Les idées ne manquent pas.

La naturopathie propose protocole pour nettoyer l'organisme des métaux lourds, rétablir la flore intestinale, soulager la paroi intestinale, détoxifier le foie.

Dernier point de vigilance, certains médicaments, compléments alimentaires ont un enrobage contenant du gluten.

Sensibilité au gluten Il existe aussi des personnes (estimation à 6 % de la population) souffrant des symptômes de l’intolérance sans développer les anticorps, ces personnes sont dites « sensibles » au gluten non cœliaque (SGNC).

Il n’y a pas d’anticorps car la membrane intestinale n'est pas altérée comme dans le cas d'une intolérance. Un test sanguin ne peut pas mettre en évidence une sensibilité au gluten.

On fait quoi alors ?

La santé s’améliore rapidement dès l’arrêt du gluten dans l’alimentation, il faut compter trois mois d’éviction du gluten. On ne parle pas de maladie auto-immune. Ces personnes pourront occasionnellement consommer des céréales mieux tolérées comme l’avoine, le blé ancestral Khorasan.

Le nombre de personnes souffrantes est élevé car le gluten est présent comme nous l'avons vu plus haut.

Dans les cas d'intolérance ou de sensibilité, la solution est donc un régime sans gluten, axé sur des produits à base de riz (flocons, galettes, vermicelle, farine…), de maïs, de sorgho, sarrasin (Pains des fleurs, nouilles Soba (100 % sarrasin, kasha) ,quinoa, amarante, millet, légumes secs (lentilles, pois cassés, haricots secs), pommes de terre, la poudre d’amande, la farine de teff, de riz, l’Arrow root…

Il est possible de consommer du maïs car la zénine est moins agressive sur la paroi intestinale.

A suivre ....2 minutes pour mes recettes sans gluten