top of page
  • VitalBienEtre

2 MINUTES... LA NATUROPATHIE LES BASES -3


La santé et la maladie

Tout se déroule progressivement, si nous sommes attentifs.







  • La bonne santé normale, d'un point de vue naturo, est l’état dans lequel les déchets sont éliminés par une bonne force vitale sans générer de fatigue. Ce qui revient à dire que les petits excès de la vie sont bien gérés.

  • Quand les toxines augmentent et que l' élimination de celles-ci n’est plus suffisante; ça se complique ! Les symptômes se déclarent mais rien n'est joué, bien au contraire. Les symptômes permettent de revenir à l'équilibre. Ce sont aussi nos petites alarmes intérieures pour signifier qu'il faut retrouver l’équilibre.

  • L’état chronique manifeste le dépassement du seuil de tolérance toxémique. Les alarmes n'ont pas été entendues.

Le retour à la bonne santé caractérise une élimination retrouvée et une masse toxémique inférieure à la masse vitale.


La maladie est donc progressive. La connaissance de ce processus permet d’agir dès l’apparition des premiers signes. Cela suppose de bien se connaitre et d’être à l’écoute de son corps pour agir à temps.

  • Le corps répond en permanence à des sollicitations multiples, il doit gérer les excès ou les carences qu’ils soient physiologiques ou émotionnels. Cela est illustré par l’excès alimentaire, l’abus d’excitants (alcool, café..), la pollution de l’air, le manque de sommeil, le stress émotionnel. En résumé les lois biologiques ne sont plus respectées, le corps s’épuise, ne parvient plus à s’adapter. Dominick Léaud-Zachoval dit « C’est le franchissement d’un seuil : de l’adaptation, nous passons à la désadaptation ».

On ne parle pas encore de maladie à cette étape, mais la force vitale diminuant on constate qu’une intoxination se met en place.

  • La phase de la toxémie déclarée, les signes de déséquilibre se manifestent. Par exemple acné, mucosités, kystes, cystite…sont révélateurs d’une force vitale active. Le corps réagit et tente de rééquilibrer son milieu humoral. La force vitale si elle est soutenue peut stopper le mécanisme de la maladie.

  • Si la force vitale est faible, la maladie se manifestera en fonction du terrain de chacun. A cette étape le système immunitaire est affaibli et le terrain fragilisé. Une force vitale suffisante provoquera une crise aigüe d’élimination pour rétablir l’équilibre, dans le cas contraire un état inflammatoire persistera, ainsi que des troubles chroniques. L’évolution vers la

maladie se poursuit.

  • La quatrième étape est l’évolution pathologique. Des lésions apparaissent sur les organes affaiblis par les tentatives d’éliminations. Les attaques microbiennes ne sont plus contrées. Les maladies auto-immunes, les cancers peuvent se déclarer.

Comprendre cette évolution , être l’écoute de son corps et prendre soin de soi ,c 'est être acteur de sa santé.



Comments


bottom of page